Ostéopathie VAUGNERAY

indexqui

Pour Qui ?

- Pour Tous !

- Nourrissons

- Femmes Enceintes

- Enfants et Adolescents

- Séniors

- Sportifs

POUR TOUS !

pour tous Il est conseillé de faire un bilan ostéopathique 1 à 3 fois dans l’année. Cette fréquence dépend de l’histoire de chacun (traumatismes physiques et/ou émotionnels, opérations…), de la profession et de l’activité physique.

Lors d'un blocage aigu (lumbago, torticolis,...) le corps est verrouillé dans une position. Plusieures séances rapprochées peuvent alors être nécessaires pour redonner au corps toutes ses capacités de mouvement et d'adaptation.


haut de page

NOURRISSONS

Après l’accouchement

Durant les 9 mois de grossesse, le nourrisson a été exposé à différentes contraintes liées à sa position dans le ventre de sa mère, par exemple.

L'accouchement peut se passer de deux façons :
- par les voies naturelles, dit par voie basse,
- par césarienne (programmée ou en urgence).

Lors du passage du nourrisson au niveau du bassin de sa mère, son corps est soumis à de fortes contraintes, notamment au niveau de son crâne et de ses épaules. Ses forces sont nécessaires au développement psycho-moteur de l'enfant.
Cependant, elles peuvent être à l'origine de compression de certains nerfs ou blocage d'articulations, tant au niveau du crâne que dans l'ensemble du corps, et ainsi gêner le bon développement et la physiologie du nourrisson. nourrisson
L’utilisation d’instruments (forceps, ventouses…), la durée de l’accouchement, la présentation du nourrisson (par le siège ou par la tête ), sont autant de facteurs qui peuvent laisser des empruntes sur le nouveau-né.
Les déformations du crâne sont les plus constatées par les parents : Il a une bosse ou la tête plate à un endroit, il tourne plus la tête d'un côté que de l'autre, il a le nez qui part vers la gauche/droite, une oreille plus écartée ou plus en avant que l’autre, un œil plus fermé/ouvert ou qui coule, le front pointu…

Les naissances par césarienne excluent le passage au niveau du bassin de la mère donc le phénomène de modelage du crâne du nourrisson.

Afin que votre nourrisson grandisse aux mieux de ses possibilités et n’ait pas de gênes, il est recommandé de l’emmener consulter en ostéopathie dès les jours suivants l’accouchement.

Les problèmes fréquemment rencontrés chez les nourrissons

Voici quelques remarques qu’il est possible que vous vous fassiez en observant votre nouveau-né :
- Il pleure après les repas et se cambre ou se tortille,
- Il régurgite souvent après la tétée ou le biberon,
- Il tourne toujours la tête du même côté ou dort toujours du même côté,
- Il a un œil qui coule tout le temps, un strabisme permanent (un ou deux yeux qui louchent)
- Il a un côté de la tête plate ou avec une bosse,
- Il fait des otites, bronchites à répétitions,
- Il a du mal ou met du temps a téter ou avaler,
- Il a de l’eczéma, de l’asthme,
- Il a un sommeil perturbé ou ne fait toujours pas ses nuits,
- Il met toujours la même main ou le même pied dans une position, il a une asymétrie des membres supérieurs ou inférieurs,
- …
Cette liste n'est pas exhaustive.

La prise en charge ostéopathique n’exclue pas le suivi pédiatrique de votre nourrisson mais vient s’y ajouter.


haut de page

FEMMES ENCEINTES

Durant la grossesse

Durant la grossesse, votre corps se transforme pour accueillir le développement de votre futur enfant. Plus votre corps possède ses capacités de mouvements (absence de blocages), plus il sera à même de s’adapter à la présence de votre futur bébé.
Pendant ces neuf mois, il est possible que vous rencontriez certaines gênes ou douleurs fonctionnelles telles que :

image2 - des sciatalgies/sciatiques, cruralgies,
- des douleurs coccygiennes, lombaires ou du bassin,
- des troubles de la digestion (remontées acides, …) ou du transit (constipation/diarrhée),
- des nausées ou vomissements,
- certains troubles circulatoires (jambes lourdes, hémorroïdes, …),
- …

Avant l’accouchement

L’ostéopathie permet également de favoriser le bon déroulement de l’accouchement par son action sur le bassin et la colonne vertébrale, les muscles, et d’une manière globale sur l’état général de la future mère.

Après l’accouchement

Un bilan ostéopathique est indiqué pour lever les blocages possibles dus aux contraintes mécaniques exercées par le passage du nouveau né au niveau du bassin, s'il est né par voie basse.
La césarienne vient également créer des potentiels points de fixation de part l'acte en lui-même ainsi qu'au niveau de la cicatrice (adhérences).
Une séance aidera votre corps à retrouver son équilibre propre et sa bonne mobilité.


haut de page

ENFANTS ET ADOLESCENTS

Enfants

École et croissance sont deux facteurs influents dans cette partie de la vie. L'école leur demande des efforts de concentration et de mémorisation pour l'apprentissage scolaire.
De plus en plus d'enfants sont en difficultés scolaires et les parents entendent souvent dire de leur enfant qu'il « ne tient pas en place », « est rêveur », « fait des erreurs d'inattention »...
Aujourd'hui, les « dys » sont de plus en plus diagnostiqués et pris en charge par les orthophonistes, notamment.
Ces troubles du langage et/ou de l'apprentissage (mathématique, orthographe/grammaire) demandent un effort accru aux enfants pour faire les mêmes devoirs que leurs camarades.
Les enfants sont particulièrement réceptifs au traitement ostéopathique leur apportant un confort qui les aidera à apprendre.

Certains enfants font plusieurs heures de sport par semaine et grandissent relativement vite (« il a fait une poussée de croissance, ses pantalons sont trop petits »).
Ados La croissance demande au corps un surcroît d'énergie nutritive. C'est dans cette période que les pathologies de croissance telles Osgood-Schlater (douleur sur le haut du tibia), Sinding-Larssen (douleur à la pointe de la rotule), la maladie de Sever (douleur sous le talon)... font leur apparition.
En complément de la kinésithérapie et du repos, l'ostéopathie favorise la récupération de ces troubles et permet de rééquilibrer le corps pour une croissance sans douleur.


haut de page

SENIORS

Séniors

« Bien vieillir » avec l'ostéopathie.
Au fil des années le corps perd de sa souplesse et les articulations ont tendance à « s'enraidir ».
Les actions menées avant sans efforts ni douleurs sont plus difficiles à accomplir. L'ostéopathie peut vous aider à conserver un potentiel de mobilité et atténuer les douleurs/les gênes occasionnées , dans une certaine limite bien entendu.
Le corps se transforme et son fonctionnement se modifie avec l'âge. Ainsi certaines personnes déclenchent des maladies métaboliques comme le diabète ou l'hypercholestérolémie (« j'ai du cholestérol »), de l'hypertension artérielle et bien d'autres troubles qu'il faut traiter médicalement et prendre en compte dans la vie quotidienne. Ces troubles peuvent s'additionner chez une personne. Il est alors d'autant plus important que le corps ait un bon équilibre général et fonctionne de façon optimale pour gérer ces troubles qui peuvent devenir invalidants.
On comprend également que des douleurs de dos, d'épaule, une entorse … sont plus contraignantes et peuvent avoir un retentissement sur l'équilibre psycho-social des personnes âgées.

Consulter plusieurs fois par an pour effectuer des bilans permet de prévenir douleurs et blocages et ainsi « mieux vieillir » avec l'ostéopathie.


haut de page

SPORTIFS

Prévention - Préparation à une compétition - Récupération

sportif

L’activité sportive, qu’elle soit un loisir ou pratiquée en compétition, nécessite un fonctionnement optimum des muscles et articulations.
Afin que la pratique soit sans douleurs (crampes, fatigue musculaire…) et ne provoquent pas d’atteintes anatomiques répétitives des muscles (déchirures,…), tendons (tendinites,…), ligaments (entorses,…) il est essentiel que l’ensemble du corps (articulations, muscles, viscères et organes) soit équilibré/libre de toute contrainte.

Avant de débuter et à la fin de la saison, avant une épreuve sportive, il est recommandé de faire un petit « check-up » ostéopathique.

Aide à la cicatrisation

A la suite d’une déchirure musculaire, d’une entorse ou d’une intervention chirurgicale, l’ostéopathie peut favoriser la cicatrisation.
Dans le cas de tendinites (tenniselbow, tendinite du tendon d’Achille ou du tendon rotulien, par exemple), la prise en charge ostéopathique contribue au bon rétablissement.

L'ostéopathie intervient également dans la prise en charge des enfants, bien souvent sportifs, qui souffrent de pathologies de croissance telles la maladie de Sever, d'Osgood-shlater...


haut de page